• [OS] Il est où le bonheur ?

    Une petite histoire toute douce qui m'est venue après longue journée de travail.

     

     

     

    Il est où le bonheur ? 

     

    [OS] Il est où le bonheur ?

     

    Changmin ne se souvenait plus comment il était arrivé dans cet endroit. Il se sentait groggy comme, lorsque qu'il devait se lever le matin, hésitant encore entre sommeil et conscience. Mais il ne put s'empêcher d'être émerveillé en voyant le décor qu'il l'entourait. Le plafond était si haut qu'il ne put distinguer clairement les peintures qui l'ornaient. Quatre lustres de cristal descendaient de celui-ci, il semblait si petit au milieu de ce plafond démesuré. Des milliers de petits cristaux partant du bord et venant se rejoindre au milieu dans un pli gracieux. Le tour de la salle était composé d'immenses fenêtres ornées d'or donnant sur une cour dont il devinait le tracé. Tout était imposant ici, pour autant ce n'était pas étouffant. Il se sentait tout petit au milieu de cette salle. C'était la première fois que Changmin avait à faire à un tel luxe. Il essayait de mémoriser chaque ornement de chaque mur, chaque petit détail. L'or et le marbre bleu s'entrelaçant dans un jeu sans fin.

     

    Le regard de Changmin s'attarda sur la foule virevoltant au grès de la musique. Le sourire ne quittant pas le visage des femmes qui balayaient le sol de leur robe longue au rythme de leur pas. Une myriade de couleur se croisant, tournant, tournant, encore et encore. Elles avaient dû passer beaucoup temps chez le coiffeur avant de venir. On aurait pu se croire à un concours de coiffure.

     

    Une particulièrement attira soudainement le regard de Changmin. Les cheveux blonds attachaient dans un chignon dont les mèches rebelles venaient retomber dans sa nuque. Sa robe rouge sang laissait apparaître une nuque d'une pâleur d'ivoire. Elle avait l'air de voler au milieu de la piste absorbent tous les regards de la foule massée autour de celle-ci. Tous sans exception étaient parés d'un masque cachant en partie leur visage, anonyme ou milieu d'une foule de connaissances. Le sien était assorti à sa robe, composée de plume rouge, lui donnant un air presque sauvage.

     

    Qu'importe comment il était arrivé ici, Changmin décida qu'il était temps d'en profiter. Bien que le fait de ne pas se souvenir des minutes précédentes son arrivée au bal le troublait quelque peu. Un regard brûlant le sortie de ses réflexions. Il avait fini par remarquer le regard qui pesé sur lui depuis de longues minutes. Il aperçut un miroir à quelques pas sur sa gauche. Le regard insistant lui avait donné envie de vérifier à quoi il ressemblait. Il se demandait s'il avait également oublié qu'il s'était changé. Il espérait secrètement que c'était bien le cas, car la dernière tenue dont il se souvenait était composée pour tout et pour tout d'un caleçon noir.

     

    Une fois placé devant le miroir, il vérifia que tout aller correctement. Au pied, il portait des chaussures noir vernis dont le bout était légèrement pointu. Bien que très élégante, elle n'était, pour ainsi dire, vraiment pas agréable à porter. Changmin se demanda s'il avait pris la bonne pointure. Il portait un pantalon noir de costume rendant ses jambes interminables. Une chemise blanche assortie d'une veste noire parfaitement cintrée. Un nœud papillon noir venait complétait sa tenue. Un mouchoir blanc sortant dans un pli gracieux de sa pochette gauche rappeler le blanc éclatant de sa chemise. Il portait un masque composé de plume noir dont le contour des yeux était défini par de petits losanges d'or. Ces cheveux d'un noir de jais retombé légèrement sur son visage. Changmin était satisfait de ce qu'il voyait dans le miroir. On pourrait même dire qu'il se trouvait extrêmement séduisant.

     

    Changmin, après une observation détaillée de sa silhouette, se rapprocha de la foule, se perdant, lui aussi, dans l'admiration des corps se mouvant si délicatement au grès du son de l'orchestre. Il se mit en quête de trouver quelques visages connus. Le regard qui ne l'avait pas lâché le rendait de plus en plus mal à l'aise. Il aurait vraiment aimé pouvoir croiser un regard familier, mais il ne croisait que ceux d'inconnu. Il s'imaginait que peut être son meilleur ami était caché parmi ces masques le cherchant lui aussi du regard.

     

    À l'autre bout de la salle, un homme vient se plaçait dans son champ de vision le fixant toujours aussi intensément. Sur le coup, Changmin fut un peu déçu que le regard qu'il sentait sur lui depuis le début, soit celui d'un homme. Il s'attarda sur la tenue que portait cette homme dont la taille devait égalée la sienne. On aurait pu dire qu'il portait exactement la même tenue si ce n'était que deux petits détails. Il portait une cravate à la place du nœud papillon et les couleurs de son masque étaient inversées, plumes d'orée et contour des yeux noir.

     

    Ses cheveux rougeâtres contrastaient violemment avec le reste de la tenue. L'ensemble était certes, troublant, mais plus on s'attardait, et plus on ne pouvait qu'être hypnotisé par cet homme. On ne pouvait pas le louper. Il paressait extrêmement séduisant du point de vue de Changmin. Quelques filles se pâmaient à ses côtés, mais il ne semblait pas s'en préoccuper. L'une d'entre elles, agacée, décida de choisir une autre cible, et se dirigea vers un homme buvant seul un peu plus loin. Cet homme et lui était parfaitement assorti. Changmin se dit qu'il devait avoir les mêmes goûts, cela expliquerait pourquoi leur tenue était si similaire.

     

    À nouveau plongé dans ses pensées, il ne vit pas l'homme s'approcher de lui. Il fondait la foule des danseurs avec une grâce presque féline. Il évitait, contournait chaque couple sans jamais quitter Changmin des yeux. Il se rapprochait inexorablement de sa cible qui venait subitement de comprendre qu'il était trop tard pour fuir. L'homme avança sa main vers la joue de Changmin et vint la caresser délicatement. Il se pencha en avant et vint lui murmurer à l'oreille “Tu es ravissant Changmin”.

     

    Avant que le dit Changmin pût réagir, ses oreilles étaient devenues rouges écarlates. Était-ce là une preuve de gêne ou bien cet homme lui fessait de l'effet. L'homme le remarqua, une lueur d'amusement passa dans ses yeux tandis que sa main vint caresser le dessus des oreilles de son compagnon. Changmin recula instinctivement. Des milliers de questions fusées dans son cerveau, mais la plus fréquente concernée l'identité de cet homme qui semblait le connaître. Et le plus troublant, Changmin avait la sensation de le connaître, lui aussi.

     

    Avant qu'il n'ait pu mettre des mots sur ses questionnements internes, l'homme l'attrapa par le bras et le tira au milieu des danseurs. Il posa sa main gauche au creux des reins de son cavalier non-consentant. Puis prit la main gauche de Changmin dans sa main resté libre. Changmin se sentait toujours un peu las. Il se laissait porter par son compagnon. Il avait l'impression qu'il pouvait lui confier sa vie sans hésiter. L'homme le guidait au grès des mouvements.

     

    Quand Changmin réalisa enfin ce qui était en train de se passer, il se pétrifia. Il pouvait sentir le regard des gens les jugeant avec mépris. Ils étaient inhabituels de voir deux hommes, aussi beaux soit-il, de danser une valse. Il était comme les autres, fixant son cavalier comme un monstre qui l'avait traîné là. L'homme le remarqua, mais ne cessa point d'entraîner son ami dans sa danse. Néanmoins, il se pencha à son oreille et lui murmura “Tout va bien Changminnie”. Il reconnut instinctivement cette chaleur qui s'empara de chaque partie de son corps, du bout de ses orteils jusqu'à ses oreilles, à l'évocation de ce surnom.

     

    ~ ~

     

    Il venait de rentrer chez lui après une longue journée d'entraînement. Yunho avait été intransigeant comme à son habitude. Ils s'entraînaient sur leur prochain comeback. Ils étaient, tous les deux, si impatients de remonter sur scène. Il posa le courrier sur la table avant d'aller se servir une bière bien fraîche. Il le méritait bien après tout ce travail. Là, trônant sur sa table, un long paquet noir entouré de ruban doré. Il fut surpris de voir un paquet ici. Son manager avait dû le poser là en venant le chercher le matin. S'il était là, cela devait sûrement être pour lui.

     

    Alors la curiosité finit par prendre le dessus, et il défit impatient le ruban. Il fit un bref décompte dans sa tête avant de soulever le couvercle. Trois... Deux... Un ! Un masque de plume noir dont le contour des yeux étaient relevés par de petits losanges dorés reposés sur un costume noir. Changmin regarda le contenu avec stupéfaction. Il prit le masque dans ses mains, il était si doux. Il aperçut une carte dorée sortant de la pochette de la veste. Il reposa le masque délicatement et prit la carte.

     

     

    To : Shim Changmin

    Je viendrais vous chercher à 19 h.

     

     

    Qui avait bien pu lui envoyer ça, venir le chercher pour aller où, ces questions tournées en boucle dans la tête du jeune homme. Il décida d'appeler Yunho afin de vérifier qu'il s'agissait bien d'un événement où ils étaient conviés.

     

     - “Hyung !"

     

    - “Changminnie je te manque déjà ?!”

     

    Changmin sentit le rouge lui monter aux joues, il était bien content que son interlocuteur ne soit pas là pour le voir.

     

    - “Non, Yunho-hyung, c'est important !"

     

    Il avait essayé de masquer sa gêne tant bien que mal, mais l'autre n'était pas dupe. Mais comme à son habitude, il fit comme si de rien était et décida de questionner le plus jeune tout de même un peu inquiet par le ton de celui-ci.

     

    - "Que se passe-t-il ? Quelque chose ne va pas ?”

     

     - "Avons-nous une soirée de prévus ce soir ? J'ai reçu un costume avec un masque de  plume noir”

     

    Un rire chaud s'éleva de l'autre bout du fil.

     

    - "Non Changminnie, on n'a pas de soirée ce soir. Aurais-tu été invité à une sorte de bal par une de tes prétendantes ?”

     

    - "Yaa ! Ne te moque pas !”

     

    - "Tu devrais y aller, ce sera sûrement amusant, et puis avec le masque, tu es                tranquille. C'est la Saint-Valentin après tout.”

     

    Changmin marmonna un semblant de réponse avant de souhaiter une bonne soirée à son hyung. Il ne savait pas quoi faire de ce présent. Il ne lui restait qu'une demi-heure avant l'heure fatidique. Le jeune homme prit son courage à deux mains et décida d'enfiler la tenue. Après tout, peut-être était-ce un cadeau de son meilleur ami Kyuhyun pour fêter une Saint-Valentin de plus en tant que célibataire. Il avait reçu un bon nombre de présents de la part de ses fans, mais aucun signe de la personne qui fessait chaviré son cœur. Bien que déçu, il s'y était préparé, un amour à sens unique, voilà, ce qui tiraillait son pauvre cœur depuis si longtemps. Peut-être cette soirée était l'occasion pour lui de passer à autre chose.

     

    Yunho avait toujours été spécial pour lui. Depuis toujours, bien qu'impressionner au début, il avait fini par lui vouer une dévotion sans limite. Les autres le taquinant constamment à propos de son hyung favoris. Mais il avait toujours senti qu'il y avait quelque chose en plus. Combien de fois il s'était demandé pourquoi son cœur le faisait tant souffrir quand il voyait Yunho au bras d'un autre. Et puis, un jour, la vérité l'avait frappé, comme éclair foudroyant sortant de nul part.

     

    Il était amoureux de son ami et ceux depuis des années. Il ne savait comment gérer ses sentiments, son collègue ne le voyait que comme un adorable petit frère. Il tentait, jour après jour de cacher ses émotions à son égard bien que parfois son corps le trahissait. Mais il s'était juré, que tant que Yunho était heureux au bras d'un autre, il se devait de l'être aussi, quoi qu'il lui en coûte. Il lui était bien trop important pour le perdre à cause de ses sentiments égoïstes.

     

    La tenue lui allait parfaitement, mettant en valeur ses longues jambes. Il ne savait pas quelle chaussure porter avec cette tenue. Il avait abîmé sa dernière paire de chaussures en cuir lors de leur dernière soirée. Il lui en restait bien une, mais elle lui avait toujours semblé trop petite. Il vérifia l'heure à son téléphone lorsqu'on sonna à sa porte, plus le choix, il allait devoir mettre la paire trop petite. À la porte l'attendais un homme tout de noir vêtu ayant largement passé la quarantaine.

     

     - “Monsieur Changmin, si vous voulez bien me suivre.”

     

    L'homme lui désigna la limousine garée dans l'aller. Tout d'un coup, il fut pris de panique. Il ne savait pas où il allait. Il était perdu. Il avait peur que ce soit un piège. Il bafouilla quelque mot au chauffeur essayant de lui dire que c'était une erreur. Il essaya de rentrer chez lui. Mais au moment où il sentit quelque chose lui piquer le coup, il sut qu'il était trop tard.

     

    ~ ~

     

    Il était lancé dans une danse infernale, Changmin se sentait volé. Il en oubliait tout ce qui les entourait. Il était incapable de stopper tout ça. Lui qui n'avait jamais été un grand danseur avait l'impression qu'il avait fait ça toute sa vie ainsi porté par son compagnon. Il avait l'impression que sa peau brûlée aux endroits où l'homme qu'il aimait le toucher. Il se demandait comme n'avait-il pas pu le reconnaître plus tôt alors qu'il lui était si familier.

     

    - “Yunho !”

     

    Yunho lui sourit tendrement descendant un peu plus sa main sur les hanches de son compagnon emportant Changmin dans un tourbillon sans fin.

     

    - “Joyeuse Saint-Valentin mon amour”

     

    Le cœur de Changmin rata un battement alors que tout son corps semblait brûlé. Il devait être dans un de ses nombreux rêves où Yunho lui révélait ses sentiments. Il était impossible que ce soit le cas, Changmin ne croyait plus au conte de fées. Voyant que son compagnon était empli de question, Yunho décida de s'expliquer un peu.

       

    - “Si tu es en colère pour la piqûre, je suis désolé. Un ami médecin me l'a donnée. C'était censé te détendre... juste un peu... Je savais que tu serais stressé et que tu ne pourrais pas profiter. Je voulais juste que tu te sentes bien. Et.... Et quand j'ai vu que tu n'allais pas venir, j'ai totalement paniqué ! Alors je t'en ai, peut-être, même sûrement, donné un peu trop... Tu es tombé comme une masse. Et après tu ronflais paisiblement ! Alors j'ai demandé au chauffeur de te garder jusqu'à ce que tu te réveilles”

     

    - “C'était toi ? Tout ? Le coffret ? La limousine ? La piqûre ? Tu m'as drogué ?!              Comment ? Pourquoi ?”

     

    - “Je t'aime Changminnie”

     

    Yunho fit suivre ses mots par un délicat baisé sur les lèvres de son chère et tendre le faisant taire sans pour autant cesser leur danse. Changmin se dit que finalement, peut-être que les contes de fées existaient et que si ce n'était qu'un rêve, il ne voulait jamais se réveiller. Le bonheur avait toujours été là, à porter de ses mains, mais il n'avait pas été assez courageux pour oser aller le chercher lui-même. C'est pourquoi, l'aimant infiniment, Yunho lui avait apporté.

     

    Mais Changmin n'oublia pas pour autant qu'il allait devoir se venger d'avoir ainsi été drogué.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :