• [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 4

    [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 4

     

    If it was a dream...

    Sweet Nightmares

     

     

    Ils pouvaient entendre leurs respirations se rapprocher. Ils seront bientôt là. Suho se dit qu’il devrait se détacher de Jongin, mais plus il entendait les pas se rapprocher et plus il avait envie de se fondre dans le corps qu’il tenait entre ses bras. C'était comme si on venait les chercher pour aller à l'échafaud. Sauf que normalement, ce n'était pas fait par vos amis.

     

    Ces mêmes amis qui pensaient que vous étiez monstrueux. Suho et Kai n’avaient pas demandé ça. Ils n’avaient pas voulu ça. Suho s’imaginait déjà leur regard plein de terreur essayant de capter la moindre de leurs réactions. Il huma l'air, une odeur qu’il connaissait bien se rapprochait apportant avec elle leurs bourreaux.

     

    Ça sentait le parfum du shampoing de Lay mélangé à l'eau de cologne de Chen. Alors, c'était à eux qu'incombait la sombre tache d'aller chercher les monstres. Ils avaient même eu trop peur d'en faire venir un seul. Lui qui pensait à ses membres comme sa famille, il était déçu, mais comment leur en vouloir.

     

    Jongin resserra sa prise sur Suho cherchant le réconfort dans le corps du plus petit. Il les avait sentis arriver, lui aussi. Junmyeon essaya de se focaliser sur le bruit de leurs respirations ainsi que sur l'odeur de Jongin pour oublier un court instant que toute sa vie était en train de voler en éclats. S'ils savaient qu’ils étaient bien plus terrifiés qu'eux.

     

    Un coup à la porte se fit entendre. Suho ne pouvait s'empêcher d'écouter la respiration des deux nouveaux arrivant. Il voulait savoir à quel point il les terrifiait, lui, leur leader. Leurs respirations lui parurent bien trop calmes. C'était comme s'il venait pour lui parler de la pluie et du beau temps. Il ne comprenait pas. Pendant leur conversation, ils avaient tout l'air d'avoir peur d’eux.

     

    La porte s'ouvrit laissant place à leurs deux camarades. Suho se retourna pour leur faire face. Kai vint passer ses bras autour de sa taille pour se recoller à lui. Un bref moment, ce n'était pas de la peur qu’il y avait dans les yeux des nouveaux arrivant, mais bien une intense jalousie.

     

    Junmyeon n'eut pas le temps de se poser plus de questions que deux corps vinrent se coller à lui enfouissant leur visage dans son cou. Suho se dit qu’il devait être en train de le tester pour voir s’ils étaient capables de sortir de la pièce sans faire du mal à quelqu’un. C’était pourtant loin d’être désagréable, loin de là, mais ça brisait sa mise en condition pour l'échafaud. Ils essayaient peut-être de le déstabiliser. Ça n’avait pourtant pas l’air de déranger Kai.

     

     

    " Tu réfléchis vraiment trop hyung." rigola ce dernier.

     

     

    Suho fut surpris par la phrase de Jongin, c’était comme s’il avait lu dans ses pensées. Il essaya de voir s’il pouvait le sentir dans sa tête, mais rien. Chen vint frotter tendrement sa joue contre celle de Suho.

     

     

    " Pourquoi tu es aussi tendu hyung ?” demanda Chen.

     

     

    Suho ricana intérieurement, bien sûr qu’il était tendu, dans quelques instants, il serait emmené à l’échafaud. Le nez de Lay vint se frotter contre son cou.

     

     

    " Tu n'aimes pas nos câlins ?" chuchota Lay.

     

     

    S'ils savaient à quel point il les appréciait. Suho décida d’arrêter de penser à ce qu'il allait arriver plus tard et se concentra uniquement sur les trois corps chauds qui le réconfortaient. Il se laissa aller dans leur étreinte, tant pis si plus tard, il l'emmènerait à l'abattoir, pour le moment, ils étaient là avec lui. Il savoura le mélange de leurs trois odeurs.

     

    Chacune de leur odeur personnelle était délicieuse, mais les trois mélangés Suho trouvait cela divins. Ils n'avaient pas l'air de s'offusquer de son manque de réponse. Tant mieux, il allait pouvoir profiter un peu plus longtemps de leur présence. Il ne savait pas combien de temps ils étaient restés enlacer comme ça. Mais à un moment, il avait bien fallu y mettre fin, et c'était Kai qu’il l’avait fait.

     

     

    " Ils vont s'inquiéter s'ils ne vous voient pas revenir.

     

     

    - Oui, tu as raison." répondit Yixing.

     

     

    Lay se détacha de Junmyeon. Seul Chen resta collé à lui. Suho s'accrocha au dos de Chen désespérément. Il ne voulait pas y aller mais Chen essaya de partir lui aussi. Junmyeon gonfla ses joues et fronça les sourcils s'agrippant à Chen. Chen le fixa en rigolant, son leader, si fort soit-il, à cette instant ressemblait à un enfant qui boude après que sa maman l’ait privé de son jouet préféré.

     

     

    " Tu es vraiment trop mignon hyung. Mais faut qu'on y aille. Tu peux tenir ma main si tu veux." rigola Jongdae bien trop heureux de l'attention qui lui portait leur leader.

     

     

    Suho finit par se détacher de Chen à contrecœur. Il savait bien que la réalité reviendrait vite le chercher. Il aurait juste aimé un peu plus de temps. Kai s'était déjà rhabillée. Il n'avait jamais vu son ami aussi faible, ça lui donnait envie de devenir plus fort afin de le protéger tout ça.

     

     

    -”Allons-y” céda Suho.

     

     

    Ils étaient tous assis en arc de cercle l'air tendu. Leurs yeux lourds de suspicion suivaient les nouveaux arrivant du regard. Suho s'approcha d'eux. Il avait vu leurs réactions, ils s’étaient légèrement reculés. Suho se demanda si leur présence ferait cet effet-là à chaque fois qu’ils croiseraient quelqu’un...peur, dégoût, anxiété.

     

    Kai le fit s'asseoir entre lui et Chen, Lay se trouvant à sa gauche. Il était là depuis à peine 2 minutes et il ne supportait déjà plus leur regard. Une main vint frotter son dos pendant qu'une autre frottait sa cuisse. Par moments, les rôles étaient inversés, et c'était lui l'enfant.

     

    Suho avait vraiment l'impression que ses amis lisaient en lui comme dans un livre ouvert. À preuve du contraire, il n’était pas doté du pouvoir de télépathie. Il essaya pourtant. Il pourrait peut-être leur expliquer qu’ils ne contrôlaient rien. Peut-être qu’il leur fera juste encore plus peur qu’avant. Il essaya de se concentrer sur autre chose, comme sur le verre d’eau poser sur la table le séparant des autres garçons.

     

    Il s’essaya à la télépathie, peut-être qu’il pouvait y arriver. Le regard des autres faisait concurrence à D.O. Il ne voulait plus voir leur regard. Son regard se reposa sur le verre d'eau. Il se dit que s’il arrêtait de les fixer, ils auraient peut-être moins peur. En ce moment, il était envieux de se verre d'eau. Il était là, bien présent, mais si transparent. Suho pouvait toujours essayer de se cacher derrière. C’était bien trop petit. Il lui faudrait un grand verre, ou comme une mur d'eau, un grand mur d'eau, pour se cacher derrière.

     

    Des petites gouttes d'eau se mirent à l'éviter et à se rassembler formant comme un mur d'eau. Quand il vit le mur d’eau, Suho fut rassuré, il devait rêver. Quitte à ce que ce soit un rêve, il voulait au moins pouvoir en profiter un peu. Il se demanda ce qu’il voulait vraiment. Peut-être un oiseau. Non. Ce qu’il voulait vraiment...

     

    L'eau se mit à bouger. Les gouttes se séparèrent et se rassemblèrent encore et encore jusqu'à former ce que Suho aimait le plus au monde. Un mot, trois lettres. EXO.

     

    À travers les lettres, il pouvait de nouveau voir les garçons. Ils étaient tous là à contempler son œuvre bouchent ouverts, l'air choqué. Certains pleuraient. D'autres souriaient. Mais ils avaient tous l’air un peu apeuré. Dans son rêve, il voulait que tout le monde soit heureux, alors pourquoi avaient ils toujours aussi peur de lui. Même Jongin, qui était comme lui, semblait surpris.

     

    " Cococomment tu as fait ça Hyung ? demanda Jongin sous le choc.

     

     

    - C'est mon rêve, je peux faire ce que je veux, lui répondit Suho.

     

     

    - No..Non, ce n'est pas un rêve Myunnie" bégaya Kai.

     

     

    Ces mots résonnèrent en boucle dans la tête du pauvre Suho. Pas un rêve... Pas un rêve... PAS UN RÊVE.

     

    L'eau vint exploser au sol, ils étaient tous trempés.

     

    " J'ai...j'ai... Comment j'ai fait ça ? L'eau... Elle a pris la forme de ce que je souhaitais. Je voulais me cacher de leur regard, et l'eau a formé un mur. Je voulais qu'on soit à nouveau tous les douze comme avant, et l'eau a écrit EXO." gémit Suho.

     

     

    "Comment ? Pourquoi ? Pourquoi ces choses nous arrivent ? Pourquoi nous ? Qu'est-ce que nous sommes ? Des monstres, c'est ça ? Qu'est-ce qu'on va devenir ? Qu'est-ce qu'on va devenir ?" se demandait-il.

     

    Suho n’avait pas respiré tout le long de sa tirade. Ses yeux grands ouverts d’où se déversait un torrent de larmes. Il se mit en boule, la tête entre les genoux et les bras sur la tête. Il poussait de petits cris de désespoir en se balançant d’avant en arrière. Ainsi, en boule, il ne voyait plus leur regard choqué.

     

    Il se berça, essayant d'apaiser sa peine. Il voulait juste se réveiller de ce cauchemar. Il se disait qu’il allait se réveiller, que demain tout irait bien. Ses sanglots ne voulaient plus s'arrêter. Il pensait pourtant ne plus avoir de larmes après avoir autant pleuré contre le torse de Kai plutôt.

     

    Les sanglots se firent plus lourds, suffoquant. Il ne pouvait plus s'arrêter. Il ne voulait pas que ses membres le voient comme ça, mais il n’avait pas la force de bouger. Il entendait au loin, à travers le bruit de ses sanglots, des murmures inquiets. Il ne voulait plus les entendre. Il suppliait à qui voulait l’entendre d'abréger ses souffrances, c’était tellement dur.

     

    Un sanglot vint se joindre au sien. Suho avait oublié qu’il n’était pas tout seul dans ce cauchemar. Il y avait Jongin, son petit frère, son ami. Il devait le sortir de là. Il ne devait pas baisser les bras. Jongin avait besoin de lui.

     

    [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 4

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :