• [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 15

    [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 15

     

    If it was a dream... 

     

     

    Minho accéléra le pas. Il humait l’air cherchant désespérément l’odeur de Junmyeon. Mais l’odeur des poubelles macérant mélangeait au sang l'empêcher de sentir quelques choses d’autres. Il se prit les pieds dans quelques sacs-poubelles traînant dans un recoin plus sombre. Ce qu’il vit en relevant les yeux lui coupa le souffle.

     

    Au milieu des poubelles, posait comme un pantin désarticulé, son Suho. Son corps, marquait de nombreuses contusions ne laissait aucune place au doute face à ce qu’on lui avait fait subir. Minho s’approcha du corps. Il le prit dans ses bras délicatement pour ne pas l’effrayer. Il le berça contre lui ne pouvant retenir ses larmes qui vinrent tomber sur le visage défiguré qui reposait dans ses bras.

     

     

     

    ---

     

     

     

    Minho avait ramené Suho chez lui, mais ne l’avait pas lâché. Il appela Yesung, il était leur médecin, et Minho avait désespérément besoin de lui. Il ne savait pas combien de temps Junmyeon tiendrais.

     

     

    “Je l’ai trouvé. Tu dois venir ! Vite !”implora Minho.

     

     

    Il pu entendre les cris de joie des membres d’exo derrière Yesung. Ils semblaient vouloir venir avec Yesung. Mais Minho su en regardant le corps qu’il serrait contre lui, qu’il ne voudrait pas que ses membres le vois ainsi. Ils étaient trop jeunes pour voir cela. Ils seraient incapables de s’en remettre.

     

     

    “Ne les amène pas !” supplia Minho.

     

     

    “Pourquoi ?” le questionna Yesung, surpris du ton de son ami.

     

     

    “Ce qu’ils lui ont fait. Après une pause qui sembla des heures pour les garçons, Minho finit sa phrase dans un souffle. C’est horrible. Ils ne pourront pas le supporter.”

     

     

    Le sanglot étouffé de Minho leur parvint comme une plainte. La joie était retombé. Les souvenirs des rêves revenant les frappés. Qu’avait-on fait à leur ami. Yesung sentant l’urgence se dépêcha, mais une main le retint. Kai l’avait stoppé et il savait en le regardant qu’il ne pourrait le dissuader. Chen et Kyungsoo suivirent comme à leur habitude.

     

     

     

    ---

     

     

     

    Kyungsoo serrait la main de Jongin dans la sienne alors qu’il montait les marches. À chaque pas les rapprochant de leur leader, la main du plus jeune se resserrait dans la sienne. Chen n’était pas sûr de vouloir voir ce qu’il s'apprêtait à voir. Mais son leader le croyait sûrement mort. Il espérait que le voir lui donnerait la force de se battre.

     

    Yesung s’était préparé à voir quelque chose d’horrible, mais ce qu’il vu était au-delà de son imagination. Ce qu’on lui avait fait endurer pendant des jours n’était autre que la torture brutale et cruelle. Il sentit ses jambes se dérober sous lui avant de remarquer qu’il n’était pas le seul.

     

    Le cri s’échappa de la bouche Jongin le ramena à sa tâche. Junmyeon avait besoin de lui. Kyungsoo ne pouvait contrôler ses larmes tout en serrant Jongin contre lui. Il savait que le plus jeune se sentait responsable. Jongin se débattait contre le vide, hurlant le nom de son leader. Mais quand D.O voyait l’état de leur leader, il ne pu s'empêcher de se sentir un peu plus coupable lui aussi.

     

    Yesung s’attaqua aux yeux de Suho d’en un premier temps. Il avait appelé tous les autres loups en renfort. Il allait avoir besoin de main rapidement. Chen s’était proposé permettant de sauver de précieuses minutes. Alors que Jongdae tremblait de tout son être, il s’occupait de la tâche que lui avait confié Yesung. Il se retenait de vomir à chaque fils qu’il coupait. Il luttait pour ne pas tournait de l’œil. Lorsqu’il finit de retirer les fils qui fermer la bouche de son ami, il vue celle-ci s’ouvrir cherchant l’air.

     

    Minho comprit que Junmyeon avait toujours était conscient. Il le serra encore plus fort contre lui, essayant de lui faire passer sa force par le biais de leur étreinte. Yesung grogna, enlevé les fils qui scellaient les yeux du garçon se relevait une opération périlleuse. Et le fait qu’il savait maintenant que le jeune était conscient agrandissait la pression qu’il ressentait depuis le début de l’opération.

     

    Lorsque Yunho arriva, il s’occupa immédiatement d’enlever les balles enfoncées dans le corps du jeune garçon. Sept balles avaient transpercé sa peau, la peau habituellement si pâle du leader d’exo était maintenant un mélange de noir, bleu et rouge. Junmyeon était couvert de bleus et de sang. Une fois sa tâche accomplie, lui et Yesung, replacèrent les jambes de Suho dans le bon sens.

     

     

     

    ---

     

     

     

    Yesung, Chen, Yunho et Minho s’activèrent sur le corps de Junmyeon pendant des heures. Ils étaient exténués. Les membres d’exo étaient arrivaient un à un. Ils s’étaient tous enroulés autour de leur leader et de Minho qui ne le lâchait pas. Ils cherchaient le réconfort de leur maman qu’ils avaient cru perdu.

     

    Lorsque Junmyeon s’éveilla entre tous ses corps, il crut qu’il était mort. Il ne pensait jamais revoir ses membres adorés blottit les un contre les autres s’accrochant désespérément à lui. Suho n’avait plus aucun souvenir de ce qu’il lui était arrivé. Il ne se souvenait que de la douleur. Son loup avait pris le contrôler afin de le protéger. En regardant le visage endormi de Kai, il fut soulagé de l’avoir sauvé.

     

    Puis son regard passa de visage en visage, soulageait de les avoirs à ses côtés. Ses yeux encore douloureux se stoppèrent sur Jongdae qui dormait paisiblement accrocher à sa jambe. Les larmes coulèrent sur ses joues. Il avait cru l’avoir tué. Le corps sans vie de son ami l’avait hanté. Il ne s’était pas débattu quand on l’avait emmené souhaitant payer le prix de la vie qu’il avait ôté.

     

     

    “Tu ne l’as pas tué. Tu as enlevé tes griffes quand tu l’as transpercé. Il va parfaitement bien.”

     

     

    Minho lui avait murmurait ses mots à l'oreille comme un enchantement défaisant les chaînes qui enserré son cœur. Junmyeon se tourna vers Minho dont les rayons de soleil venaient illuminer le visage. Lui qui n’avait jamais cessé de le cherchait. Lorsque leur regard se croisèrent, Suho le sut immédiatement.

     

    Les loups appelleraient ça l’imprégnation. Les humains appelleraient ça le coup de foudre. Pour Junmyeon,  ce sentiment était tout nouveau, mais il avait la sensation que celui-ci avait toujours était là. Quelques parts enfouis au fond de lui, attendant juste le bon moment pour faire son apparition.

     

    Qu’importe où il se trouvait, Minho venait le chercher. Qu’importe le danger auquel il faisait face, Minho viendrait le sauver. Minho l’avait toujours protégé. Ils avaient été amis depuis si longtemps que la présence de celui-ci à ses côtés lui était naturelle.

     

    Lorsque Junmyeon regardait le visage qui lui souriant tendrement, il ne pu retenir ses larmes. Il était en vie. Il avait retrouvé sa douce famille. Il était inexorablement amoureux de l’homme en face de lui. Le bonheur le submergeait.

     

    “Je crois que je t’aime” renifla Suho.

     

    Pour toute réponse, Minho vint déposer un doux baiser sur ses lèvres. Il avait rêvé de ce moment durant des années. Jamais il n’avait pensé qu’un jour Suho répondrait à ses sentiments. Junmyeon vint se blottir dans ses bras avant de s'endormir d’un sommeil réparateur.

     

     

     

    ---

     

     

     

    Après que tout le monde se soit réveillé ce matin-là, chacun avait voulu enlacer leur leader. Chacun lui avait prononcé des mots réconfortants, remplie de l’amour qu’il lui portait. Le soulagement se lisait sur tous les visages. Ils avaient retrouvé leur leader, leur maman, leur ami, leur frère, rien ne pouvait briser le bonheur qui les avaient envahies.

     

    Lorsque vint le tour de Jongdae, Suho ne pu s’empêcher de pleurer lui murmurant à quel point il était désolé.

     

     

    “Je n’ai jamais cessé d’avoir confiance en toi” répondit Chen.

     

     

    Le cœur de Junmyeon se gonfla, même quand il n’avait plus foi en lui-même, ces membres, eux, ne perdaient jamais espoir. Il serra Chen si fort contre lui que celui-ci dû lui rappelait qu’il n’était pas aussi fort que lui. Junmyeon l’avait relâché dans un rire gêné avant que Jongdae ne vienne l’étreindre de nouveau.

     

    Kai avait demandé à voir Junmyeon tout seul. Tous les membres avaient alors quitté la pièce, mais étaient resté collé à la porte afin de ne louper aucune miette de ce qu’il se passait à l’intérieur. Minho les avait grondés, lui pouvait entendre ce qu’il se passait sans se coller à la porte. Et il en était extrêmement heureux. Il continuait de voir Kai comme son rival.

     

    Chacun des deux garçons n’osait regarder l’autre. Ils étaient, tous les deux, emplis de remords. Suho voulait serrer Jongin contre lui, tellement heureux de le revoir. Mais il se souvenait de la haine du plus jeune à son égard. Junmyeon lui avait fait quelque chose d’horrible et il en avait conscience.

     

    Jongin voulait prendre son leader dans ses bras, pleurait de joie dans son étreinte. Mais les mots qu’il lui avait prononcés ce jour-là continuaient de le hantait. Bien sûr, il était toujours un peu en colère que Suho l’ait privé de son loup. Mais le soulagement de voir son leader en vie avait prit le pas sur tout. Et puis, il avait retrouvé ce qu’il ressentait pour une autre personne. Il avait envie de se confier à sa maman à propos de Kyungsoo.

     

     

    “Je suis tellement désolé”

     

     

    Suho avait brisé le lourd silence qui pesait sur eux. En entendant ses paroles, Jongin n’avait pas pu résister un instant de plus avant de se jeter sur son leader.

     

     

    “Je ne te déteste pas. Ce n'est pas vrai. Je suis désolé. Je suis tellement désolé” sanglota Kai.

     

     

    Ils se serrèrent l’un contre l’autre cherchant comme autrefois le réconfort dans le corps de l’autre. Même s’il avait perdu son loup, Jongin comprit que le lien qui les unissait était toujours réel. Les larmes roulèrent sur leur joue. Leur bonheur était si fort que leur rire résonnèrent dans la pièce. La relation qui les unissait était inexplicable. Ce n’était pas de l’amour comme celui qu’on ressent pour son amant. C’était beaucoup plus fort qu’un lien d’amitié. Il s’agissait d’un lien bien plus fort, bien plus pur, comme celui qui unit une mère à son enfant.

     

    Les autres membres n’avaient pas pu résister plus longtemps avant de rentrer dans la pièce pour se jeter sur leurs deux amis. Les rires et les larmes se mêlèrent. Ils avaient enfin retrouvé le bonheur.

     

    Baekhyun n’avait pu s'empêcher de poser la question qui le taraudait. Comment Junmyeon avait réussi à se sauver ? De vives protestations s'élevèrent disant qu’il était trop tôt. Le sourire de Junmyeon s’assombrit un bref instant. Il se souvenait parfaitement de cette partie. Il se souvenait de ses crocs mordant la chair, le goût sur sa langue. On l’avait maîtrisé pour sceller sa bouche l'empêchant de déchiqueter d’autre corps.

     

    La douleur qu’il avait ressentie à chaque coup d’aiguille dans sa chair, l’avait rendu fou. Il sentait ses griffes lasserait les corps un à un. Ces hommes qui un peu plus tôt avait fait en sorte qu’il ne puisse plus parler semblait si petit tout d’un coup. Il avait encore la sensation du sang giclant sur son visage. Ils avaient massacré cinq personnes sans le moindre remords. Il n’y avait plus de douleur. Il n’y avait plus rien, juste lui et les corps lançaient dans une danse frénétique contre la vie.

     

    Junmyeon avait aimé cette sensation de puissance. Il s’était senti invincible durant ses quelques minutes. Et puis, ses forces l’avaient quitté laissant place au remords et à l’horreur. Il ne voyait rien. Il ne sentait que l’odeur du sang. Suho voulait vomir, mais sa bouche fermement attachée l’en empêcher.

     

    La peur s’était refermée sur lui comme étaux glacial. La seule chose dont Junmyeon était certain, c’est qu’il devait se sauver le plus loin possible. Mais ses jambes avaient refusé de fonctionner. Il avait rampé sur une distance qui lui semblait des kilométrés. Et puis, il avait senti un tas de poubelles.

     

    Il était tellement épuisé. Junmyeon n’avait pas eu la force d’avancer plus loin. Il s’était alors caché au milieu des poubelles espérant pouvoir reprendre ses forces. Il commençait à s’assoupir quand il avait entendu quelqu’un tombé au bout de ses pieds. Suho s’était figé, la peur parcourant son corps.

     

    Le corps rassurant de Minho le serrant contre lui avait brisé toutes ses peurs. Quelqu’un l’avait retrouvé. Toute cette horreur était finie. Junmyeon savait qu’un jour, il devrait leur avouer les choses horribles qu’il venait de commettre, allongeant la liste des personnes qu’il avait tuées. Il se demandait si ses membres pouvaient un jour lui pardonnait.

     

    Il avait sombré entre conscience et inconscience couvé par la chaleur de Minho. Suho ne souhaitait pas se réveiller, il avait mal. Mais il était si bien dans les bras de Minho. Et puis des cries désespérer hurlant son nom lui avait fait reprendre pied dans la réalité.

     

    Aucune des personnes n’avait osé interrompre le fils des pensées du leader d’exo. Ils attendaient tous patiemment que celui-ci sorte de ses souvenirs tourmentés. Suho sentis la main de Minho venir lui caressait discrètement le dos. Fort d’un courage nouveau, il décida d’avouer. Il était près à recevoir son châtiment.

     

     

    “Ils sont morts. Ceux qui me retenaient. Je les ai tués. C’est comme ça que je me suis enfuie.”

     

     

    Ses amis ne réagissaient jamais comme il s’y attendait. Ils semblaient tous soulagés. Suho ne comprenait vraiment pas leur réaction.

     

     

    “On est soulagé qu’ils ne soit plus en vie. Plus personnes ne te fera du mal maintenant” l’informa Minho voyant l’incompréhension sur les traits de son âme soeur.

     

     

    “Mais je suis un meurtrier” hoqueta Junmyeon.

     

     

    “Mais ils t’ont torturé durant deux semaines et qui sait ce qu’il t’aurait fait sans aucun regret” lui répondit calmement Yi Fan.

     

     

    Ils savaient tous qu’il faudrait du temps à leur ami pour s’en remettre. Peut-être même qu’il ne se remettrait jamais d’avoir tué des hommes aussi mauvais soit-il. Ils resteraient à ses côtés pour l’aider dans les bons et mauvais moments. C’est à ça que servaient les familles. Certaines personnes le verraient toujours comme un monstre sanguinaire. D’autres le verrait comme un martyre torturé pour sa différence.

     

    Tout ça n’avait plus d’importance pour Junmyeon, il aimait et était aimé en retour. Le chemin qui lui permettrait de gérer parfaitement son loup serait encore loin, mais il n’avait pas peur. Il savait qu’il n’était pas seul pour affronter tout ça. Il resserra sa main autour de celle de Minho tout en ébouriffant les cheveux de Kai de son autre main.

     

    Suho se promit qu’il les protégerait quoi qu’il lui en coûterait. Il serait près pour guider les prochains loups. Les prochaines allaient sûrement être les Red Velvet. Il les voyait comme des bébés. Il serait là pour les guider.

     

    Et si tout n’était qu’un rêve, il ne voulait jamais se réveiller.

     

     

     -------

     

     

    Tellement de choses me sont arrivée pendant que j'écrivais cette histoire. Il y a eu des hauts (diplôme de bac+5, travail, 3 déménagement et j'en passe) et des bas (décès de mon grand-père, puis de ma grand-mère), par moment affectant terriblement mon écriture. Mais la chose qui n'a pas changé, depuis leur debut teaser, c'est l'affection que j'ai pour eux. J'ai pris tellement de plaisir à écrire cette histoire. Ils sont un peu mes cobayes quand j'écris, les pauvres ahah. J'espère qu'ils continueront de m'inspirer encore longtemps. Je ne ferme pas la possibilité de faire une "saison" 2, mais pour le moment, je me consacre à d'autre passion et histoire. 


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :