• [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 14

    [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 14

    [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 14

     

    If it was a dream...

    Live !

     

     

    Pour Junmyeon, le jour ou la nuit, la date, le temps, tout ça n’avait plus d’importance. Sa vie était désormais réglée sur les visites des scientifiques. Le taux de douleur était plus ou moins haut, parfois, la douleur était tellement insupportable qu’il pleurait en suppliant qu’on l’achève. Et puis, il se souvenait de ce qu’il avait fait alors il cessait de supplier.

     

    Suho pensait qu’il avait ce qu’il méritait. C’était le prix qu’il devait payer pour être en vie. Mais son loup n’était pas d’accord. Celui-ci ne cessait de lui répéter d’être fort, qu’il n’avait pas à supporter tout ça. Suho devait le laisser prendre le contrôle. Mais le jeune refusé, il savait ce qui était arrivé la dernière fois que son loup avait pris le contrôle.

     

    Lorsque la douleur était trop forte, et que le corps de Junmyeon ne pouvait en supporter d’avantage, le loup hurler à la mort. Que quelqu’un viennent le sauver.

     

     

     

    ---

     

     

     

    Douze jours étaient passés. Kris se préparait à faire une annonce officielle. Il ne pouvait plus le caché à leurs fans. Les membres n’étaient plus en état de continuer. Il devait mettre EXO en pause. Yi Fan se sentait impuissant comme leader, il s’était toujours reposé sur le plus petit. Il voulait que celui-ci revienne, mais Yunho lui avait dit qu’il était peu probable que celui-ci soit vivant. Tout le monde n’est pas pour le retour des loups. Il n’avait pas pu se résoudre à l’avouer aux autres membres. Ils ne s’en remettraient jamais.

     

    Baehkyun faisait toujours le même rêve depuis des nuits. Il voyait des mains s’approchait de son corps avec des lames. Les lames coupaient et recoupaient sa chaire. Il avait froid. Il avait mal. Il voulait hurler, mais quelque chose dans sa bouche lui en empêcher. Baekhyun ne pouvait contenir ses larmes, suppliant ses bourreaux d'arrêter sa souffrance. Lorsqu’il relevait le visage vers la fenêtre derrière ses tortionnaires, il pouvait apercevoir un visage. Ce n’était pas le sien qu’il voyait déformer par la douleur, mais le visage de son leader.

     

    Après avoir été réveillé par les hurlements de son petit ami, comme toutes les nuits depuis le départ de leur leader, Chanyeol prit Baehkyun dans ses bras. Ce dernier ne pouvait s'arrêter de pleurer. Chanyeol n’avait jamais vu autant de peine sur son visage. Il ne savait plus quoi faire pour apaiser celle-ci. Il ne pouvait que le serrer contre lui en l’embrassant tendrement, éloignant le temps de quelques secondes, l’image de leur leader de leur tête.

     

    De lourds cernes violets barrés le dessous des yeux du plus jeune du groupe. Sehun était confortablement installé dans les bras de son amant, mais pourtant tout son esprit voguer au loin. Luhan caressait tendrement le visage du plus jeune tout en chantonnant un air qu’il voulait joyeux, mais qui ne trompait personne. Il ne pouvait oublier le hurlement du plus jeune lors de son dernier cauchemar. Qu’était-il en train de leur arrivait ?

     

    Depuis quelques jours, des images venaient hantait les rêves de Sehun. Il se voyait, les bras et les jambes écartées, retenus par des chaînes, complètement nues aux yeux de tous. Quelqu’un s’amusait à lui enfoncer une lance dans le corps et à la ressortir. Il n’avait rien senti et pourtant, il avait entendu un hurlement de douleur si effroyable qu’il lui avait fallu plusieurs secondes pour comprendre qu’il ne s'agissait pas de son corps. Il prit alors de la hauteur et découvrit le visage de son leader dont l’expression semblé être resté figé sur un cri d’effroi.

     

    Tao restait au côté de Kris. La souffrance qu’il voyait sur le visage des membres lui était insupportable. Il n’avait pas le courage de les croiser. Mais il sentait que cette même souffrance remontait chez son amant. Il ne savait pas quoi faire pour apaiser sa peine. Pourquoi tous ses amis avaient l’air si triste, Suho n’avait pas pu mourir. Tao en était certain, sa maman était en vie.

     

    Lay s’était enfermé dans sa chambre. Il n’en sortait que pour allait faire ses besoins. Personne n’osait entrer dans la pièce. Yixing avait trouvé sa façon bien à lui d'apaiser sa souffrance. Il s’était plongé dans des milliers de séries romantiques. Il bannissait toutes les histoires tristes. Il s’était créé son propre monde imaginaire rempli de licorne et de joli mouton blanc. Et pourtant, à chaque fois que son regard plongé dans un miroir, il ne voyait pas son visage, mais celui tordu de douleur de son leader.

     

    Mais le premier rêve avait frappé Jongin. Un rêve d'une telle réalité, d'une telle puissance avait fini d'anéantir le jeune homme. Il était inconsolable dans les bras de Kyungsoo. Le plus petit ne lâchait plus le danseur à part pour lui faire à manger. Ils étaient collés l'un à l'autre, la présence de l'autre diminuant la douleur qui enserrait leur cœur. Jongin avait senti des chaînes tiré ses membres jusqu'à ce qu'il entende ses os lâché. Et puis, comme pour tous les autres, il avait aperçu le visage tordu de douleur de son leader.

     

    La douleur de Jongin brisait Kyungsoo. Il ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable. Il avait tout fait pour les séparer, pour récupérer Jongin. Mais il savait qu'il ne pourrait pas gagner contre un mort. Et puis, Kyungsoo devait l'avouer, il était terriblement inquiet pour son leader. Il priait sans cesse pour que celui-ci soit en vie quelque part. Mais comment le trouver alors que les loups y avaient échoué. Kyungsoo resserra sa prise sur le plus jeune, que deviendrait-il sans leur Suho.

     

    Xiumin ne comprenait pas que ses amis puissent avoir de tels rêves et vision à propos de leur leader. Il pensait que c’était peut-être dû au choc qu’ils avaient reçu. Mais chaque nuit, les hurlements de douleur de Kai, Sehun, Baekhyun et Lay venaient le ramener à la réalité. Leurs souffrances étaient bien trop réelles. Il ne savait pas à qui en parlait.

     

     

     

    ---

     

     

     

    Deux semaines s’étaient écoulées. Xiumin avait fini par aller se confier à Minho sur les conseils de Yunho. Il ne savait pas si celui-ci l’écoutait. Minho semblait s’être figé dans le temps. Quelqu’un semblait lui avoir apporté un repas, mais il n’y avait pas touché. Yesung avait prévenu Xiumin de l’état du membre de Shinee. Les yeux fermés, les mains agrippés à une photo de Junmyeon, Minho n’avait plus d’espoir. Il ne souhaitait plus vivre alors que son autre n’était plus. Il voulait juste qu’on lui foute la paix.

     

    Xiumin lui raconta tout ce qu’il s’était passé durant les dernières semaines. Les rêves et visions, de plus en plus fréquente, frappait chaque membre sans exception. Lorsqu’il avait eu sa propre vision de son leader en passant devant un miroir, la douleur l’avait frappé comme une balle en plein cœur. Il avait pleuré tout en poussant des grognements de douleur des heures durant.

     

    À l’écoute de Xiumin, Minho sorti de sa torpeur. Il en était maintenant persuadé, Junmyeon appelait à l’aide, et ceux depuis le départ. Il était en colère que personne ne lui en ai parlait avant. Mais le soulagement était bien plus fort. Il se tourna vers Xiumin. Celui-ci sursauta brutalement en voyant son ami bougé.

     

     

    “Il est en vie. Il vous appelle à l’aide.”

     

     

    Minho avait prononcé ces mots d’une voix remplie d’espoir avant de quitter son appartement à toute vitesse. Il devait trouver Junmyeon au plus vite. Le temps lui était compté, deux semaines étaient déjà passées. Il n’était pas sûr que son ami, aussi fort était sa détermination, puisse subir un tel traitement encore plus longtemps. Il prévint les autres loups afin qu’ils se remettent en quête.

     

     

     

    ---

     

     

     

    Une fois rentrait au dortoir, Xiumin réuni tout les membre afin de leur répétait les mots prononcés par Minho. Leur leader les appelait désespérément à l’aide depuis des jours et des jours et aucun d’eux n’avaient réagi. La douleur qu’ils avaient ressentie lors de chaque rêve se fit plus forte, plus réelle.

     

     

    “Ça ne va pas être simple, mais il va falloir détailler chacun de nos rêves, on y trouvera peut-être des indices sur le lieu”

     

     

    Ils étaient tous surpris de voir cette personne debout. Mais ils savaient que celui-ci avait raison. Chen avait toujours fait passer son leader avant tout le reste, même aujourd’hui. Il devait rester alité, mais il en avait assez de rester couché à sentir leur douleur. Yesung lui avait dit qu’il aurait pu mourir de cette blessure si Suho n’avait pas rétracter ses griffes après avoir transpercé sa chair.

     

    Jongdae ne se souvenait pas vraiment de ce qui s’était passé. Il revoyait seulement le fardeau sur les épaules de son leader, et puis ce regard sans vie l’envoyant au loin. Mais il n’avait pas eu peur, pas un seul instant. Même quand les griffes avaient rencontré sa peau, il avait eu confiance en Junmyeon.

     

    Par mesure de sécurité, Yesung l’avait obligé à rester allongé. Celui-ci venait tous les jours changeait ses bandages. Il lui avait avoué qu’il était étonné que Suho est pu reprendre le contrôle alors que le loup voulait tuer. Yesung lui avait expliqué que c’était quasiment impossible au début de lutter contre son loup.

     

     

     

    ---

     

     

     

    Junmyeon ne s’était jamais débattu. Il avait laissé les hommes en blouse lui faire ce que bon leur semblait. Il avait pleuré, hurlé, perdu et repris connaissance un nombre incalculable de fois, mais jamais il ne s’était transformé. Cela commençait à énerver les scientifiques, ils avaient beau essayer toutes les tortures venant de toutes les époques et continent qu’ils leur étaient porté, rien n’y faisait.

     

    Leur mission allait être un échec. Il avait bien récupéré des tonnes de données concernant la faculté de guérison du jeune homme. Mais ce qu’il leur fallait était une preuve que l’homme qu’il torturait était bien un monstre. Un des scientifiques alors qu’il enlevait un pieu planté dans le corps du jeune loup proposa à son collègue d’aller capturer d’autres loups. Ils étaient persuadés qu’il y en avait d’autre, peut être plus enclin à se transformer.

     

    Lorsque Junmyeon les entendit parler de s’attaquer dans un premier temps à son groupe pour voir si d’autre loups s’y cachait, la colère vint parcourir ses veines. Ça faisait longtemps qu’il n’avait plus ressenti. Son loup lui apparut fier et majestueux. S’il avait pu ouvrir les yeux, on aurait pu y voir deux magnifiques pupilles dorées. Les hommes avaient fait en sorte qu’il ne puisse plus voir.

     

    Un sourire étira difficilement ses lèvres lorsqu’il fit voler en éclats les chaînes qui le retenaient. Les deux hommes avaient l’air terrorisé, mais ils n’eurent pas le temps de s’enfuir. La danse macabre du loup aux yeux dorés commençait et ils étaient son public.

     

    Des hommes de plus en plus armée rentré dans le bâtiment. Ils avaient reçu l’ordre d’exterminer le sujet s’il ne pouvait pas le contrôler. Des tirs incessants se faisaient entendre dans tous les coins. Des hommes, le frappé à coup de grande barre de métal brisant ses os. Mais qui pourrait bien arrêter un alpha protégeant sa meute à part la mort ?

     

     

     

    ---

     

     

     

    Minho s’était assis sur le toit d’un bâtiment au centre de Séoul. Il laissait tous ses sens en éveil parcourir la ville. Il resta ainsi durant des heures sans rien sentir. Et puis, à un moment donnée, il sentit un cœur luttait pour battre. Alors il courut de toutes ses forces sautant d’immeuble en immeuble. Il implorait Junmyeon de tenir bon, il serait bientôt là.

     

    Plus Minho se rapprochait de la source du battement et plus l’odeur de sang était forte. Il longeait une ruelle sombre de laquelle s'élevait une odeur qui lui piquait le nez. Des rayons de soleil éclaircir la rue, et Minho pu apercevoir de longue traînée de sang. Quelqu’un avait rampé ou avait été traîné par ici il n’y pas longtemps. Le sang était encore frais.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :