• [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 13

    [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 13

    [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 13

    [Fanfiction] If it was a dream... : Chapitre 13

     

    If it was a dream...

    Please, Be happy

     

     

    Suho errait dans les couloirs de leur appartement ne sachant pas où aller. Ses pieds le portaient tantôt vers la droite tantôt vers la gauche. Vu de l’extérieur, on aurait pu croire qu’il était complètement soûl. Non, Suho n’avait rien bu. Il ne savait pas vraiment où il était. Il n’arrivait pas à se détacher de Jongin. Junmyeon pouvait sentir la souffrance du plus jeune comme un rat lui rongerais les nerfs.

     

    Les mots que Jongin venait de lui adresser le hanter. Il n’avait pas été là quand celui-ci avait le plus besoin de lui puis lui avait ôté son précieux loup. Junmyeon avait perdu le droit d’être à ses côtés. Mais malgré cela, il n’arrivait pas à complètement le laisser. Les liens qu’il avait créés avec le plus jeune depuis leur rêve n’avaient cessé d’augmenter avant de cesser brutalement.

     

    Junmyeon pouvait sentir son loup piaffer à l’intérieur. Celui-ci voulait sortir pour montrer à Kyungsoo qui dominait. Le loup voulait reprendre ce qui lui appartenait. Personne n’avait le droit de rendre son hôte triste. Il était temps pour lui de prendre le contrôle.

     

    Chen avait vu son leader passé devant sa porte une bonne vingtaine de fois durant la dernière heure. Le regard empli de douleur du plus vieux l’avait dissuadé de l’approcher. Jongdae préférait laisser du temps à son ami ne sachant pas ce qui le mettait dans cet état. Mais il n’était pas idiot, cela concernait sûrement la colère de Jongin. Il savait pertinemment que son leader en prendrait l’entière responsabilité.

     

    Jongdae n’ayant pas le cœur à voir passer son leader une énième fois devant sa porte, s’approcha du plus vieux pour le prendre dans ses bras.

     

    Suho sentis deux bras se resserrer autour de lui. Il ne savait pas à qui ses bras appartenaient. Et si c’était son loup qui essayait de le tuer. Ou bien si Jongin venait se venger d’avoir été abandonné. La vue de Junmyeon était trouble à cause des larmes qui ne cessait de couler sur ses joues. Il avait peur, une peur froide, qui lui glaçait le sang. Une petite voix lui disait d’attaquer, que cette personne allait profiter de sa faiblesse.

     

    Junmyeon n’avait plus la force de lutter contre les pulsions de son loup. Il regarda son corps bouger comme s’il ne lui appartenait plus. Son corps se détacha avec force de l’étreinte. Une main abordant de longues griffes avait repoussait l’inconnu avec violence. Le corps de Jongdae retomba inerte au pied de la porte de Kris. Du sang s’écoulait de sa poitrine, là où les griffes lui avaient transpercé le corps.

     

    Kris ayant entendu un grand coup contre sa porte, sortit de sa chambre. Il découvrit Jongdae à ses pieds baignant dans son sang. Il releva le regard pour croiser deux yeux dorés. Kris appela les ambulances et les maudits afin de les prévenir. Suho n’avait pas bougé d’un millimètre pendant tout ce temps, il semblait ailleurs. Yi Fan aperçus enfin le sang coulait des mains de Suho. Il s’approcha et secoua son ami de toutes ces forces en lui hurlant

     

     

    “Qu'est-ce que tu as fait ?!”

     

     

    Suho ne comprenait pas. Il avait laissé le loup sortir quelques secondes. Il se demandait pourquoi le plus grand le secouait de la sorte en lui hurlant dessus. Quand Kris cessa de le secouait, le regard de Junmyeon se porta sur Jongdae maintenant inconscient. Ses yeux s'attardèrent sur les traces lacérant les vêtements de son ami. Comme un flash, il se souvint de la sensation de ses doigts déchirant la chair. À ce moment-là, il n’avait ressenti aucune émotion observant son corps bouger sans lui.

     

    Le hurlement qui lui échappa lorsqu’il comprit ce qu’il venait de faire réveilla tout l’appartement. Un hurlement de douleur à l’état pure qui sera le cœur des habitants. Avant que Kris n’ait le temps de le questionner, Junmyeon s’était enfuie.

     

     

     

     

    ---

     

     

     

     

    Junmyeon avait couru dans Séoul pendant des heures s’éloignant toujours plus de leur habitation. Il avait fini par s'arrêtait près d’un pont pour regardais le soleil se levait une dernière fois.

     

    Il imaginait déjà les gros titres paraître “Suho, leader d’EXO tue son ami Chen, membre du même groupe”. Junmyeon ne pouvait pas supporter cette idée. Il ne pourrait pas vivre avec la mort de son ami. Suho était persuadé que son ami était mort, il avait senti sa main entrer dans son corps, ça ne pouvait être qu’ainsi.

     

    La première fois qu’il avait découvert ses pouvoirs, il savait qu’il deviendrait le protecteur et le persécuteur des membres. Mais jamais Suho n’avait imaginé que cela prendrait cette ampleur. Junmyeon ne voulait pas mettre fin à ses jours, il devait vivre avec la mort de son ami sur sa conscience, ce serait bien plus cruel que la mort.

     

    Suho remit sa capuche sur sa tête essayant de cacher son visage le plus possible. Il était maintenant un tueur en fuite. Il décida de s'enfoncer dans les quartiers où personnes n’oserait venir le cherchait. Des endroits que personne n’irait sans vouloir mourir.

     

    Avant de disparaître, Junmyeon s'arrêta devant un grand panneau publicitaire qui diffusait le journal attendant qu’on parle de lui. Il attendait, là sans bouger, comme s’il était cloué au sol. Ses yeux rivés sur l’écran n’avaient pas cligné à un seul moment. Suho avait cessé de respirer attendant le moment fatidique. Mais rien ne vint, et le journal se finit.

     

    Junmyeon se demanda s’il devait aller à l'hôpital, voir dans quel état était Jongdae. Puis il se souvint à nouveau de ses doigts transperçant la chair de son ami. Un liquide brûlant remonta dans gorge. Il se précipita dans une ruelle tranquille pour rendre tout ce qu’il restait dans son estomac. Il était un meurtrier.

     

    Il avait espéré quand se transformant, il éviterait ce qui était arrivé des années plutôt. Il voulait croire qu’il pouvait sauver tout le monde. Mais la vérité reste la même, Suho n’est pas un super-héros. Il avait tué son ami sans s’en rendre compte. Que ferait-il aux autres ? Que ferait-il à ses fans ?

     

    Junmyeon n’osa pas y penser. Il était désormais une menace pour eux. Jamais, aux grands jamais il ne pourrait les revoir. Son cœur se serra dans sa poitrine. Avait-il encore le droit d’être triste ? Il accepterait toutes les sentences. Junmyeon se promit qu’il payerait le prix pour ce qu’il avait fait.

     

     

     

     

    ---

     

     

     

     

    Depuis cette nuit là, où ils avaient été réveillé par un hurlement d’agonie personne n’avait revu la personne qui avait émis ce son. Une semaine était passée et aucun d’eux ne savait s’il reviendrait un jour. Personne ne savait ce qui avait poussé Suho à agir de la sorte. Mais ils étaient tous certains d’une chose, jamais celui-ci ne leur ferait du mal délibérément. L’absence du concerné commençait à se faire lourdement sentir.

     

    Jongin n’avait pas quitté son lit depuis qu’il avait entendu la souffrance de son leader. Il ne cessait de se repasser ce son en boucle. Et puis un souvenir, très vague, comme lointain lui était revenu. Suho pleurant au-dessus de lui, lui promettant qu’il le sauverait. Il ne savait pas s’il avait rêvé ou non. Mais il voulait se rattacher à ce rêve avec toutes ses forces, son leader n’avait pas pu l’abandonner comme ça.

     

    Kyungsoo était resté au chevet du danseur, espérant apaiser sa souffrance. Il avait tout essayé, le faire danser, lui préparer les meilleurs plats qu’il connaissait. Rien n’avait l’air d'apaiser la souffrance du plus jeune. D.O commençait à se demander s’il n’avait pas eu tort de les séparer si brutalement. S’il n’avait pas empêché Suho d’être avec Kai, Jongdae n’aurait jamais subi cela.

     

    Kai se sentait abandonné. Suho n’avait pas été là lors de sa crise, il avait fait du mal à Chen, il s’était enfui comme un lâche. Jongin ne reconnaissait plus son leader. Mais, au fond de lui, il continuait de prier pour que celui-ci lui revienne. L’image de Junmyeon en pleure au-dessus de lui embrassant tendrement son front lui revint à nouveau et les larmes coulèrent. Il se souvenait des mots cruels qu’il lui avait dits.

     

    Les dernières paroles qu’il avait prononcées à l’encontre de son leader avaient été “Je te déteste”. Jongin ne pouvait le supporter. Il donnerait tout ce qu’il possédait pour revenir en arrière.

     

    D.O voyant la détresse du plus jeune, le prit dans ses bras. Il berça le plus jeune tendrement. Il lui chuchota que jamais il ne le laisserait. Kyungsoo ferait tout pour protéger le plus jeune. Jongin s’accrocha désespérément à son ami enfouissant son visage dans son cou. Kyungsoo resserra alors son étreinte. Jongin n’avait plus que lui a présent.

     

     

     

     

    ---

     

     

     

     

    Alors qu’il errait dans des ruelles sales et non éclairés. Des hommes en blouse blanche se présentèrent devant lui. Ils lui expliquèrent qu’ils étaient des scientifiques qui étaient proches d’une grande découverte. Perdu dans ses pensées Junmyeon ne se débâtit à aucun moment quand les hommes l’attachèrent pour lui faire respirer dans un mouchoir. La dernière pensée du loup fut pour ses membres.

     

    La voiture avait trimballé le corps inerte du jeune homme dans un hangar transformé en laboratoire. Des tonnes de machines et d’ustensile tous aussi horrible les uns que les autres étaient strictement rangés par ordre de grandeur. La pièce donnée sur un box totalement vitré dont on pouvait faire le tour sans jamais y rentrer.

     

    Les hommes en uniformes installèrent Suho sur une table en bois. Ils lui attachèrent les bras puis les jambes. Ils lui passèrent également des chaînes au niveau du cou et du bassin. Même s’il en avait envie, le jeune loup ne pourrait pas bouger.

     

     

     

     

    ---

     

     

     

     

    Les maudits avaient ratissé la ville de long en large. Ils avaient parcouru les villes alentours. Mais aucun d’eux n’avait pu retrouver la trace du nouveau loup. Minho avait perdu sa trace depuis ce fameux soir. Après ce qu’il s’était passé avec Chen, Yunho lui avait dit de se faire à l’idée que Junmyeon n’était sûrement plus en vie. Il avait quand même effectué des recherches, cherchant frénétiquement, ne pouvant croire à ses propres certitudes.

     

    Minho ne dormait plus. Il ne mangeait plus. Après avoir cherché dans tous les recoins, il n’y avait plus aucune trace de son âme soeur. Il ne pourrait faire son deuil tant qu’il n’aurait pas vu son corps inerte de ses propres yeux. Il attendait, assis au milieu de son salon, la moindre essence de vie provenant de son ami.

     

    Yunho était inquiet. S’il n’avait plus de traces du leader des exo, ni retrouvait son corps, où était-il. Il espérait que celui-ci ne soit pas tombé aux mains de scientifique. Il savait à quel point ceux-ci pouvaient être cruels avec les êtres comme lui. Yunho en était arrivé à préféré que le jeune loup soit mort plutôt qu’entre leur main.

     

    Yesung allait et venait entre Minho et les exos. Ils se laissaient mourir comme si, sans Junmyeon, ils étaient incapables de vivre. Lui aussi se faisait du souci, Junmyeon paraissait si frêle, qu’avait-il pu devenir. Il avait humé l’air de toute la ville, mais il n’avait jamais senti son odeur. Yesung ne comprenait pas comment quelqu’un, aussi connu soit-il, pouvait disparaître de la sorte.

     

     

     

     

    ---

     

     

     

     

    Yunho avait fini par apporter à Jongin le livre sur l’histoire des loups en espérant lui occuper l’esprit. Jongin avait refusé d’ouvrir le vieux livre. Il restait prostré dans son lit toute la journée. Un matin, Yixing avait fait interruption dans sa chambre l’obligeant à lire le livre. Le plus âgé ne cessait de lui répéter qu’il comprendrait tout en lisant.

     

    Après avoir fixé la vieille couverture poussiéreuse pendant une journée de plus, Jongin avait fini par ouvrir le livre. Il n’avait cessé sa lecture que pour manger la nourriture que lui apporter Kyungsoo. Le jeune garçon était captivé par ses récits. Il avait d’abord été surpris d’apprendre que les loups n’avaient jamais eu de pouvoirs. Et puis la tristesse d'avoir perdu son loup était revenu le frapper.

     

    En arrivant à la page du 17 novembre 1746, Jongin comprit qu’il n’était finalement pas les seuls. Il avait eu tellement eu envie de lire ce qu’il leur était arrivé. Kai se demandait s'il y en avait d'autre avec le pouvoir qu'il avait eu. Est ce que l'un deux avait perdu son loup lui aussi ? Il lui apprendrait surement comment surmonter sa perte. Et puis, il avait lu la page du 23 décembre. Yixing avait eu raison, il avait compris. Les mots s'imprégner sur sa rétine alors que des larmes coulèrent silencieusement sur ses joues. Junmyeon ne l’avait jamais abandonné. Sa maman s’était sacrifiée pour le sauver, les sauver.

     

    Les sanglots le secouèrent. Il n’arrivait pas à retenir sa douleur. Jongin s’était précipité dans les affaires du plus âgé, il prit tout les vêtements pour s'en faire un tas dans lequel il s’enfouit. Il avait besoin de sentir son odeur. Jongin ne pouvait supporter le poids des mots qu’il avait prononcé. Il avait besoin de croire qu'il était encore en vie.

     

    Avant que Kyungsoo ne rejoigne Jongin, Yixing avait rassemblé le groupe pour leur racontait ce qu’il avait appris. Les paroles du chinois rassurèrent le groupe sur leur certitude, Junmyeon les protégerait toujours. Ils espéraient secrètement que sa disparition était encore due à un acte de protection de sa part.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :